«La démocratie gravite-t-elle nécessairement dans l'orbite de l'Etat ou serait-elle, dans son essence même, en opposition à l'Etat ? Dans son manuscrit sur la "critique du droit politique hégélien", le jeune Marx parlait de la "vraie démocratie" dont l'avènement s'accompagnerait de ta disparition de l'Etat politique. Miguel Abensour nous livre un minutieux travail d'interprétation visant à dégager le caractère de cette vraie démocratie et à sortir de l'alternative :un usage modéré de la démocratie ou le recours à l'antidémocratisme classique. La vérité de la démocratie tient dans son mouvement contre l'Etat. Aussi l'auteur s'efforce-t-il de nommer et de redéfinir une des figures possibles de cette opposition ; la démocratie insurgeante, anarchique, qui détrône l'Etat pour rendre à la société civile le rôle de communauté politique dont elle a été dépossédée.»

Il est mort.